Présentation de propositions du concours de production d’un podcast sur un défi mondial par de jeunes journalistes

Présentation de propositions du concours de production d’un podcast sur un défi mondial par de jeunes journalistes

Dans la mesure où le monde est confronté à d’anciens, de nouveaux et de plus complexes défis planétaires, une analyse profonde s’impose pour si on veut comprendre les problèmes, l’impact qu’ils ont sur les populations et le rapport qu’ils ont avec les Canadiens et les Canadiennes, car les problèmes mondiaux exigent des solutions mondiales.
 
Le concours de production d’un podcast sur un défi mondial par de jeunes journalistes, organisé par Radios Rurales Internationales, était une invite à des équipes de jeunes journalistes à approfondir la réflexion sur les problèmes planétaires et les solutions novatrices. Les jeunes journalistes canadiens ont bénéficié de l’appui de volontaires du programme Uniterra et de radiodiffuseurs locaux pour recueillir des voix au Canada et à l’étranger.
 
Nous remercions sincèrement nos principaux commanditaires et partisans, et plus particulièrement l’Université de la Saskatchewan et iPolitics, d’avoir rendu cette initiative possible et permis son inscription au Forum International.
 
Écoutez les podcasts qui nous proviennent du Burkina Faso, de la Jamaïque et la Tanzanie et qui abordent trois problèmes très distincts, à savoir : l’agriculture intelligente face au climat, la question de l’homophobie dans la musique et l’accès à l’eau potable.
 
Burkina Faso: Les agricultrices de Ziou transforment les sols dégradés en terre de culture.
 
Les aléas climatiques ont des conséquences majeures sur les terres agricoles au Burkina Faso et entrainent une diminution importante de la fertilité des terres cultivables. Pour faire face à cela et plus particulièrement à la forte érosion des sols, le groupement féminin de Wend Panga de Ziou dont Mme Marie Sia est la présidente, a adopté des pratiques alternatives telles que les bandes enherbées. Ces dernières, favorisent une meilleure répartition de l’eau pluviale sur le terrain en freinant le ruissellement de l’eau lors de fortes pluies. Elles augmentent ainsi significativement les rendements des cultures en combinaison avec la fumure organique.
Mme Sia explique dans ce podcast, comment les femmes de Ziou, n’étant pas propriétaire, se retrouvent avec des terres de moindre qualité et ont dû adopter des techniques telles que les bandes enherbées pour transformer les sols dégradés en terre de culture et pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles.

 
Tanzania: Accès à l’eau potable
 
L’accès à l’eau potable est un des plus gros problèmes répandus de notre temps. Les ressources en eau potable s’épuisent à une vitesse fulgurante et une grande variété de contaminants polluent les sources d’eau potable partout dans le monde, ce qui a une incidence sur des milliards de personnes et provoque le décès de millions de personnes chaque année. De plus, les personnes les plus touchées sont les plus pauvres et les plus vulnérables de notre temps. Toutefois, ce problème, à l’instar de plusieurs autres, doit être géré de manière différente d’une région à une autre. Par conséquent, dans le présent épisode, nous abordons ce problème pour savoir les répercussions qu’il a sur le quotidien de personnes vivant en Tanzanie et au Canada. Nous y découvrirons les conditions de vie de femmes devant parcourir de longues distances pour aller chercher de l’eau en milieu rural tanzanien, et nous reviendrons au Canada pour tenter de mieux comprendre les difficultés que plusieurs communautés des Premières Nations rencontrent avec leurs sources d’eau. Cet épisode a été produit par Robbie Venis, Jaime Little et Clara Moita, avec l’appui extraordinaire de JP Davidson de Popup Podcasting, à Ottawa, en Ontario.

 
Jamaica:
En 2006, le magazine Time a qualifié la Jamaïque d’endroit le plus homophobe de la planète. En effet, l’île a son lot de problèmes, y compris le meurtre de militants homosexuels dans la communauté, les lois interdisant l’activité homosexuelle et toute musique renforçant ces valeurs. Mais ce titre est désormais trompeur et contraire aux progrès réalisés par la Jamaïque en matière d’égalité de droits. La communauté LGBT s’approprie la musique homophobe et fait en sorte que les textes de sa musique homophobe soient moins intrusifs. Mais, même au Canada, l’homophobie existe sous une forme similaire, mais plus subtile, à savoir : l’hétéronormativité.
 

 
Rencontrez les journalistes
 
Équipe Burkina Faso

Radiodiffuseur: Adama Gondougo Zongo est journaliste à la retraite. Il aintégré la Radio Rurale du Burkina en 1982. Il a été successivement chargé de production d’émissions au service de la Radio rurale, chef de service de la radio rurale puis deux fois rédacteur en chef de la direction et de la direction générale de la Radio Rurale. Il a dispensé des formations de base au personnel de radios locales communautaires et associatives au Burkina, au Mali, au Niger, au Tchad, au Togo et en R.D. Congo. Il a collaboré avec Radios Rurales Internationales (textes radiophoniques) et WREN MEDIA (émissions). Il est à la retraite depuis janvier 2014.

Nadege Gatera est une Canadienne qui travaille au Burkina Faso, dans le cadre du programme Uniterra, comme conseillère en changement climatique au sein de la Confédération Paysanne du Faso (CPF). Elle accompagne les producteurs membres de la CPF à faire face aux changements climatiques en les incitant à développer des pratiques agricoles à faible impact environnemental. Elle porte un intérêt particulier sur les enjeux qui touchent la résilience des communautés vulnérables, la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement ainsi que l’autonomisation des femmes.
 
Karima Oumarou est une Canadienne qui travaille au Burkina Faso, dans le cadre du programme Uniterra, comme conseillère en gestion de la qualité des produits locaux transformés auprès de la Confédération paysanne du Faso (CPF). Spécialiste en gestion de la qualité, elle accompagne la CPF, notamment le collège des femmes sur des questions de salubrité et de qualité des produits transformés. Elle porte un intérêt particulier à l’amélioration continue par la démarche qualité dans le domaine de la production et transformation agroalimentaire. Toute chose qui concourt à la sécurité alimentaire et à l’amélioration du niveau de vie des femmes, principales actrices de ce secteur. Elle est aussi mère de 3 enfants.
 
Équipe Tanzanie
 
Étudiante de l’Université Carleton : Robbie Venis est doctorant en génie de l’environnement à l’Université Carleton, où il travaille sur l’amélioration d’une technique locale de traitement des eaux en Tanzanie. Robbie travaille dans le domaine du développement international depuis des années, et porte un intérêt particulier sur l’offre de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement adéquats aux communautés à faible revenu. Il a également un podcast et un blogue intitulés All About Aid (http://allaboutaid.blog) dans lesquels il discute de l’aide extérieure et du développement international avec des experts de divers horizons. Ils y abordent les questions allant de l’aspect éthique de l’aide bilatérale aux stratégies de mise en œuvre des projets.
 
Volontaire d’Uniterra : Jaime Little est une journaliste et formatrice canadienne, actuellement volontaire d’Uniterra auprès de Radios Rurales Internationales, à Arusha, en Tanzanie. Sa famille et elle y passeront une année avant de revenir à Montréal, chez CBC Radio, où Jaime a travaillé durant des années au département des émissions en langues autochtones. Elle a déjà travaillé sur des projets de développement des médias en Afghanistan, au Tchad et en République centrafricaine.
 
Radiodiffuseuse : Clara Moita est une journaliste et formatrice tanzanienne, actuellement volontaire à Radios Rurales Internationales, à Arusha, en Tanzanie. Elle travaille avec les stations de radio de différentes régions en vue de produire des émissions radiophoniques sur l’agriculture, et former les radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses. Auparavant, elle animait Amka (Réveillez-vous) et Fahari Yangu (Ma fierté), deux émissions consacrées aux problèmes d’agriculteurs et d’agricultrices d’exploitations familiales.
 
Équipe Jamaïque
 
Étudiant de Carleton : Greg Guevara étudie en troisième année de journalisme à l’Université Carleton, à Ottawa. Il est également le directeur du collectif des artistes de Carleton et veut écrire sur l’art et créer des œuvres d’art, et ce, quel que soit ce qui paraîtra être de « l’art » pour lui un jour. Il a animé le spectacle « Don’t See This Show » au Festival Fringe d’Ottawa. Amateur de poésie, de théâtre, de films, de nouvelles et de musique de tout genre, il a remporté un prix littéraire de l’Université de Carleton pour la poésie orale, et il possède une page Facebook où il en fait à fb.com/mcswm.
 
Radiodiffuseuse : Ashleigh-Ann est journaliste de formation et consultante en marketing et communications. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès art en journalisme de l’University of West Indies. Ashleigh-Ann a occupé plusieurs postes de cadre dans la presse électronique et écrite. Elle a été rédactrice en chef de la Wealth Magazine. Elle a également été chef de production de deux émissions jeunesses hebdomadaires diffusées sur ROOTS 96.1FM et une ancienne associée de Transformative Communications Partners. Ashleigh-Ann a joué un rôle de premier plan dans la formation d’un groupe de 15 Marrons sur la conception d’émissions radiophoniques qui a abouti à la création de la première station de radio exploitée par des Marrons de Jamaïque. Elle est actuellement chef des programmes à Irie Vybz Radio, anime un blogue sur le bien-être à LiveWellJa.com et contribue à des blogues hebdomadaires sur Jamaicans.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *