Lauréats du Prix des communications George Atkins 2016 récompensés lors du Forum international 2017

Lauréats du Prix des communications George Atkins 2016 récompensés lors du Forum international 2017

Les trois lauréats du Prix des communications George Atkins 2016 seront récompensés à la sixième édition du Forum international annuel organisé cette semaine, à Montréal par l’EUMC et le CECI. Cette année, les participants se pencheront sur le thème : « Quand le renouveau s’impose : comment cultiver un avenir prometteur », auquel les lauréats de 2016 s’attèlent sans doute à répondre dans le cadre de leur mission en offrant des informations et des possibilités aux communautés rurales sur les ondes.

 

Le Prix des communications George Atkins a été créé en 1991 pour récompenser les radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses ruraux pour leur engagement et leur contribution exceptionnels à la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté dans les pays à faible revenu. Ce prix rend hommage à feu George Atkins, l’éminent radiodiffuseur rural qui a fondé Radios Rurales Internationales en 1979 après que l’idée a germé dans son esprit lors d’un voyage mouvementé en autobus en Zambie quelques années auparavant.

 

Les lauréats de cette année méritent très certainement ce prix et il convient de les récompenser durant un événement dédié à la construction collective d’un avenir prometteur. C’est ce que font quotidiennement ces radiodiffuseurs en diffusant des émissions radiophoniques qui touchent, respectent et donnent la voix aux agriculteurs et aux agricultrices d’exploitations familiales et les aident à cultiver plus de denrées de meilleure qualité pour leurs familles et leurs communautés.

 

Lors du 25e anniversaire du Prix des communications George Atkins, nous étions ravis de récompenser trois radiodiffuseurs qui travaillent sans relâche à produire des émissions radiophoniques utiles aux agriculteurs et aux agricultrices. Félicitations à Carole Leuwe du Cameroun, Gideon Sarkodie du Ghana et Sarah Adongo de l’Ouganda.

 

Carole LeuweCarole Leuwe, journaliste à Radio Nostalgie, au Cameroun, veut apporter de l’espoir aux agriculteurs face aux grandes difficultés auxquels ils sont en proie. Cet espoir, elle le leur communique en leur fournissant des renseignements fiables sur la culture des tomates et l’utilisation des nouvelles plateformes en ligne pour vendre leurs produits, entre autres. Les faits marquants de ses quatre années d’expérience en tant qu’animatrice de radio englobent la réalisation d’une émission sur l’élevage des poules, dont plusieurs ont demandé la rediffusion, ainsi qu’une autre sur la prévention du paludisme. Carole a participé à plusieurs cours en ligne de RRI et en personne à des réunions concernant Barza, la communauté en ligne de RRI pour les radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses.

 

En savoir davantage sur Carole dans cette rubrique « En lumière » sur les radiodiffuseurs.

 

Gideon SarkodieGideon Sarkodie d’ADARS FM au Ghana réalise et anime des émissions radiophoniques agricoles depuis près de dix ans. Souvent, il fait bien plus qu’être un simple radiodiffuseur : il se fait le porte-parole des communautés rurales. Lorsqu’il apprit qu’une des communautés qui écoutait ses émissions n’avait plus d’eau après la destruction de trois de ses puits, il appela les autorités à la rescousse. Son plaidoyer à l’antenne s’est poursuivi jusqu’à ce que les puits de Chiranda soient reconstruits. Gideon a remporté des prix de distinction dans des cours en ligne offerts par RRI aux radiodiffuseurs et il contribue régulièrement à nos forums de discussion en ligne. Il s’emploie également à aider d’autres radiodiffuseurs à améliorer leurs compétences professionnelles en agissant en qualité de formateur en station de RRI.

 

En savoir davantage sur Gideon dans cette rubrique « En lumière » sur les radiodiffuseurs.

 

Sarah AdongoSarah Adongo, radiodiffuseuse à Mega FM, en Ouganda, adore travailler avec les agriculteurs et les agricultrices, car cela lui rappelle ses origines. Les parents de Sarah étaient de petits exploitants agricoles et ce sont les recettes de leur exploitation qui lui ont permis de suivre des études supérieures. Elle se sent personnellement responsable de fournir aux agriculteurs et aux agricultrices d’exploitations familiales les informations dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin.

 

Sarah est également convaincue que les agriculteurs doivent pouvoir s’exprimer et se faire entendre s’ils veulent améliorer leurs conditions de vie. « Je crois que l’implication de la communauté dans nos émissions crée un sentiment d’appartenance chez elle, car cela leur permet de nous donner des conseils sur la façon dont ils veulent que les choses se fassent, » dit-elle.

 

Sarah participe à trois projets de programmation d’impact de RRI, y compris le feuilleton radiophonique My Children qui encourage les auditeurs à cultiver et consommer la patate douce à chair orange nutritive.

 

En savoir davantage sur Sarah dans cette rubrique « En lumière sur les radiodiffuseurs.

 

Félicitations aux lauréats de cette année, et merci pour le travail que vous faites. George en serait fier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *