La famille Annan célèbre une plante colorée au Ghana

La famille Annan célèbre une plante colorée au Ghana

L’ancien secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan explique des bienfaits de la patate douce à chair orange (PDCO) devant une grande assemblée, à Abor, au Ghana. Voir toutes les photos de l’événement ici.
 
Le 16 août dernier, Kofi et Nane Annan se sont rendus dans la région de la Volta, accompagnés d’une délégation de hauts fonctionnaires, pour un événement consacré à la célébration de la patate douce à chair orange (PDCO). Des agriculteurs, des politiciens, des chefs, des gens d’affaires, des ONG et les gagnantes du Ghana’s Most Beautiful (spectacle de téléréalité) étaient réunis pour un rassemblement populaire à Abor rythmé par des sons de tambour et de danse.
 
Cette activité a été organisée par le Centre international de la pomme de terre (CIP) pour promouvoir la PDCO qui offre un énorme potentiel pour l’élimination de la carence en vitamine A en Afrique. Le CIP contribue grandement à la promotion de cette culture au Ghana, en insistant sur le fait que cette racine est source de bonne santé et de richesse pour les populations de la région. RRI a eu le plaisir de travailler avec le centre sur le projet Lutter contre la carence en vitamine A avec la PDCO, en utilisant la radio pour encourager les agriculteurs et les agricultrices à cultiver et consommer la PDCO.
 

L’agriculture : la clé pour une Afrique plus forte

 
Les Annans sont des défenseurs particuliers de la patate douce colorée. Dans son message à la foule, Kofi Annan a souligné le besoin d’améliorer la situation nutritionnelle du pays pour permettre à chaque enfant de grandir et de se développer de sorte à devenir des adultes bien portants qui apporteront leur pierre à la société. Il a également encouragé les Ghanéens à pratiquer l’agriculture pour accroître leur prospérité et pouvoir se nourrir, plutôt que de chercher à exporter ce qu’ils cultivent et importer ce qu’ils consomment.
 

Une patate douce spéciale

 
Il est difficile d’imaginer que la patate douce aurait suscité autant d’enthousiasme. Mais la PDCO n’est pas un tubercule ordinaire.
 
Cette racine orange est une excellente source de vitamine A. En effet, 100 grammes de patates douces peuvent combler les besoins quotidiens en vitamine A d’un petit enfant. Dans un pays où 70 pour cent des enfants souffrent d’une carence en vitamine A, il est indispensable de trouver des solutions simples à ce problème.
 
La PDCO en est une justement. Elle est facile à cultiver et entretenir, et Radios Rurales Internationales a déjà effectué un travail en apprenant aux agriculteurs et aux agricultrices comment ils doivent entretenir la plante, à travers des émissions radiophoniques diffusées dans les régions de la Volta, du Centre, du Haut Ghana oriental et du Nord.
 

Faire de l’orange la nouvelle patate blanche

 
La difficulté réside au niveau de la sensibilisation du public. La PDCO n’est pas très connue dans ce pays, où les populations connaissent mieux sa cousine : la patate douce blanche. Les exploitants de points de vente situés au bord des routes peuvent faciliter la tâche en devenant des sites visibles et accessibles où les gens peuvent acheter des produits à base de PDCO.

 

Vekon Bakery OFSP

Un boulanger de la boulangerie Vekon râpe de la PDCO pour faire de la pâte à pain qui servira à la fabrication du célèbre pain orange.


La boulangerie Vekon de Sogakope est une escale prisée des voyageurs qui partent d’Accra, la capitale du Ghana, pour se rendre au Togo. Son pain enrichi à la PDCO s’épuise rapidement, presque aussi rapidement que la boulangerie en fait. En effet, le pain était fini bien avant que les Annans parviennent au point de vente durant leur visite. Heureusement, ils ont également visité la boulangerie où ce pain est fabriqué à partir d’un mélange de PDCO bouillie et écrasée et de pâte à pain à la place de la farine de blé. Cela donne au pain une couleur orange attrayante tout en le rendant beaucoup plus nutritif.
 
Au Ghana, plusieurs organisations préconisent la PDCO comme une solution à la carence en vitamine A. Des célébrations et des tournées comme celle-ci constituent des occasions pour des organisations telles que RRI de percevoir véritablement l’impact et le potentiel de la PDCO en ce qui a trait à l’amélioration de la sécurité alimentaire, la nutrition et la santé.
 

Tara Sprickerhoff
À propos de l’auteure 

Tara Sprickerhoff a obtenu récemment son baccalauréat en journalisme à la Carleton University. Elle a passé l’été 2015, à Accra, au Ghana, où elle a travaillé comme stagiaire en journalisme à Radios Rurales Internationales. Elle y est retournée il y a peu pour poursuivre son travail. Tara aspire à travailler elle-même un jour dans la radio, car c’est quand elle arrive à permettre aux autres de partager leurs témoignages et leurs passions personnels qu’elle est la plus heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *