Comment la radio réussit à produire un changement

Comment la radio réussit à produire un changement

Comment la radio réussit à produire un changement chez les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales

 
La radio peut communiquer des renseignements d’une importance capitale sur les techniques agricoles, la nutrition, les soins de santé, la politique locale, la météo, etc. Elle peut également être un moyen de divertissement très intéressant pour ceux et celles qui l’écoutent en diffusant de la musique, des feuilletons et des débats radiophoniques. Nous vous proposons ci-dessous quelques-unes des façons dont nous utilisons la radio pour transformer le quotidien de millions d’agriculteurs, d’agricultrices et des collectivités rurales qui écoutent les émissions que diffusent nos partenaires radiodiffuseurs.
 

 

Diffuser les voix des agriculteurs et des agricultrices

Les émissions participatives permettent aux agriculteurs et aux agricultrices de formuler des questions, des commentaires, et d’échanger et discuter avec leurs pairs. Qu’il s’agisse d’une discussion sur une nouvelle technique agricole ou d’un partage d’informations sur la nutrition, le fait de permettre aux auditeurs et aux auditrices de participer à la discussion fait en sorte qu’ils décident en connaissance de cause s’ils veulent agir sur la base des informations qu’ils entendent. Voulez-vous en savoir davantage sur nos émissions participatives?
 

Renforcer les voix des radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses locaux

 
Les radiodiffuseurs et les radiodiffuseuses fournissent de précieux renseignements à leurs auditoires. Nous proposons aux radiodiffuseurs des formations dans la station et en ligne, des ensembles de ressources adaptés à leurs besoins et un service d’actualité hebdomadaire, afin qu’ils puissent avoir les informations, le savoir et la confiance, nécessaires à la réalisation d’émissions agricoles de qualité. En savoir plus.
 

 

Diffuser des émissions culinaires

 
Les émissions culinaires sont très agréables à écouter, car les auditeurs et les auditrices aiment entendre parler de nouvelles recettes et de mets délicieux. Ces émissions peuvent faire connaître un nouveau légume aux auditeurs et aux auditrices, et leur démontrer à quel point celui-ci est délicieux (et nourrissant)! Par exemple : la patate douce à chair orange est une grande source de vitamine A, mais la couleur orange peut rebuter certains consommateurs sélectifs. Mais une fois que les familles commencent à consommer cette délicieuse patate, croyez-le, ils l’aiment. En savoir plus sur la manière dont nous incitons les gens à consommer la patate douce à chair orange (PDCO) au moyen des émissions culinaires.
 

Faciliter l’adaptation des agriculteurs et les agricultrices au changement climatique

 
Les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales sont les premières victimes du changement climatique, car ils en souffrent intensément. Les informations météorologiques diffusées régulièrement peuvent aider les agriculteurs et les agricultrices à mieux anticiper la saison pluvieuse ou la période des récoltes, surtout en Afrique où les régimes climatiques changent, et où le déboisement et la désertification compromettent sans arrêt les récoltes. Cliquez ici pour en savoir davantage sur le service « Bip pour la météo » de Radios Rurales Internationales et comment ce dernier facilite l’adaptation des agriculteurs au changement climatique.
 

Donner une voix aux agriculteurs et aux agricultrices dans la commercialisation

 
Les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales n’ont pas toujours les moyens de négocier les prix avec les acheteurs. Notre programme « Radio place du marché » enseigne aux agriculteurs et aux agricultrices des stratégies pour négocier de bons prix. Si ce sujet ne vous avait jamais intéressé, peut-être que le fait que Radios Rurales Internationales a remporté le prestigieux Prix du projet SMIS 2015 dans le cadre de cette initiative vous intéressera. En savoir davantage sur « Radio place du marché » et notre projet sur la chaîne de valeur agricole.
 

 

Associer les femmes aux discussions

 
Les femmes jouent un rôle important dans l’agriculture. Nous avions fait l’effort et nous sommes engagés à offrir aux femmes une tribune sur laquelle elles peuvent exprimer leurs préoccupations. Cela renforce leur autonomie au sein de leurs communautés et sur les marchés. En savoir davantage sur notre projet Voix au féminin.
 

Bannir la stigmatisation dont sont victimes les personnes souffrant de maladies mentales

 
La santé mentale est un problème de santé négligé dans plusieurs pays en développement où le VIH/Sida, le paludisme et bien d’autres maladies constituent un enjeu majeur. Les émissions radiophoniques locales qui traitent de la santé mentale, surtout celle des jeunes, ont permis d’entamer une importante discussion autour des maladies mentales, et ce, au moyen de la musique hip-hop, des feuilletons radiophoniques et des interviews réalisés avec des célébrités. Cliquez ici pour en savoir davantage simplement comment la radio aide à déstigmatiser les problèmes liés aux maladies mentales.
 

Transmettre les voix des agriculteurs et des agricultrices aux décideurs

 
Notre système « Bip-à-voter » permet aux auditeurs et aux auditrices de participer aux sondages à l’aide de leurs téléphones cellulaires. Ils peuvent voter sur les politiques ou partager des informations ayant trait à leur quotidien et leurs pratiques agricoles avec les NGO. En savoir davantage sur ce système et comment nous l’avons utilisé pour réaliser le premier sondage d’opinion auprès des agriculteurs tanzaniens.
 

En savoir davantage sur la façon dont nous utilisons la radio pour amplifier les voix des agriculteurs et des agricultrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *