Vulgarisation des multimédias novateurs pour la sécurité alimentaire

Vulgarisation des multimédias novateurs pour la sécurité alimentaire
Vulgarisation des multimédias novateurs pour la sécurité alimentaire
Vulgarisation des multimédias novateurs pour la sécurité alimentaire

Bien que plus de la moitié de la population active participe au secteur agricole, le Programme alimentaire mondial classe le Ghana dans la catégorie des pays en déficit vivrier. Pourtant, les possibilités pour une meilleure productivité des cultures indispensables à la sécurité alimentaire, y compris le maïs, le riz, le sorgho, le manioc, l’igname et le niébé sont considérables. Les agents de vulgarisation agricole constituent une ressource très précieuse pour les agricultrices et les agriculteurs qui désirent accroître leurs récoltes. Les agents de vulgarisation expliquent les avantages des différentes méthodes d’éradication des maladies ou des ravageurs et des organismes nuisibles, et avisent les agricultrices et les agriculteurs des avantages que procurent les variétés améliorées de semences ou les engrais. Toutefois, les agents de vulgarisation agricoles ne peuvent pas être partout. Plusieurs agricultrices et agriculteurs qui vivent dans les régions éloignées reçoivent rarement la visite des agents de vulgarisation.
 
La radio, la vidéo, les SMS, les applications mobiles et d’autres technologies de l’information et des communications (TIC) peuvent permettre d’offrir des services de vulgarisation de qualité, en plus de compléter les services de vulgarisation traditionnels, à un plus grand nombre d’agricultrices et d’agriculteurs. En utilisant les TIC, ce projet vise à élargir la portée des informations agricoles, améliorer l’efficacité des services de vulgarisation locaux et promouvoir un changement de comportement durable chez les agricultrices et les agriculteurs d’exploitations familiales afin qu’ils puissent augmenter leur production et améliorer leur sécurité alimentaire.
 
Le présent projet est réalisé conjointement par la Grameen Foundation, Digital Green et Radios Rurales Internationales afin de proposer à 200 000 ménages agricoles de cinq régions du Ghana des émissions radiophoniques participatives de RRI, diffusées dans les régions de Brong Ahafo et de la Volta. Ce projet associera la radio et les TIC pour offrir des services radiophoniques participatifs qui permettent aux agricultrices et aux agriculteurs d’avoir connaissance des améliorations agricoles et de livrer leurs impressions, afin que les agents de vulgarisation puissent cerner leurs besoins en matière d’informations. Les vidéos participatives compléteront les émissions radiophoniques en expliquant davantage les améliorations agricoles plus complexes. Les techniques utilisées sont adaptables et fiables, permettant ainsi de transmettre plus souvent des renseignements agricoles importants à un plus grand nombre d’agricultrices et d’agriculteurs.
 
Le Fonds de stimulation des services de vulgarisation en TIC de la Nouvelle Alliance est une composante de la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition qui vise à éliminer les contraintes qui empêchent les agricultrices et les agriculteurs d’exploitations familiales, et surtout les femmes, d’augmenter leur production. De nombreux bailleurs de fonds contribuent au fonds de stimulation, y compris l’Initiative « Feed the Future » par l’entremise de l’USAID, la Bill & Melinda Gates Foundation et l’agence d’aide britannique du gouvernement du Royaume-Uni. Ce projet travaillera également en étroite collaboration avec l’initiative « Scaling Seeds et Other Techologies Partnership » (SSTP) (Partenariat pour l’accroissement des semences et des technologies) de la Nouvelle Alliance mise en œuvre par AGRA.