Lutter contre la carence en vitamine A avec la patate douce à chair orange

Lutter contre la carence en vitamine A avec la patate douce à chair orange
Voice of women farmers
Ce projet fait partie de l’Initiative Radios Rurales au féminin
Bien que tous les projets de RRI soient conçus pour être accessibles et utiles aux hommes et aux femmes, les projets de Radio Rurales au féminin mettent un accent particulier sur la voix et les besoins des agricultrices africaines en termes de savoir.

 
La carence en vitamine A est un défi répandu en matière de santé en Afrique sub-saharienne. Entre 250 000 et 500 000 enfants mal nourris dans le monde en développement deviennent aveugles chaque année à cause d’une carence en vitamine A. Cette forme de malnutrition réduit la capacité de lutte contre les infections et signifie que les enfants sont bien plus à risque d’avoir la rougeole, des infections respiratoires et diarrhéiques, un taux de croissance plus faible, un développement lent des os et une probabilité réduite de survie à une maladie grave. On estime que 43 millions d’enfants de moins de 5 ans manquent de vitamine A en Afrique sub-saharienne. Globalement, une teneur inadéquate en vitamines A cause la mort d’environ 670 000 jeunes enfants chaque année. Une carence en vitamine A menace également la santé des femmes enceintes et des nouvelles mamans, car elle contribue à la mortalité maternelle et aux mauvais résultats en matière de santé pendant la grossesse et l’allaitement.
 
Dans maintes régions de l’Afrique sub-saharienne, les patates douces représentent un aliment de base pour les familles agricoles. Cependant, la patate douce traditionnelle africaine est jaune terne – pas orange brillant comme celle que l’on trouve dans les supermarchés canadiens ou américains. C’est un problème parce que la couleur orange brillant est celle des aliments riches en béta-carotène – la vitamine A. Après 15 années de recherche, on a sélectionné (sans modification génétique) de nouvelles variétés de patates douces africaines qui contiennent beaucoup plus de béta-carotène sans affecter leur goût ni leur texture. Cette « patate douce à chair orange » (PDCO) est une culture hautement nutritive qui présente des bienfaits pour la santé chez les femmes enceintes, les nouvelles mamans et les jeunes enfants. Augmenter la consommation (surtout chez les enfants) de la PDCO constitue une excellente approche en vue de réduire la carence en vitamine A. Il faut maintenant déployer des efforts pour que cette culture atteigne les fermes et les assiettes de repas des mères, des femmes enceintes et des jeunes enfants.
 
En partenariat avec la Fondation Bill & Melinda Gates, Helen Keller International, le Centre international de la pomme de terre et la Sweet Potato Action for Security and Health in Africa (SASHA), Radios Rurales Internationales a lancé une nouvelle initiative triennale pour lutter contre la carence en vitamine A. À l’aide de stratégies radiophoniques participatives et des TIC, le projet augmentera la production et la consommation de la PDCO en Tanzanie, en Ouganda, au Ghana, et au Burkina Faso pour l’ajouter au régime alimentaire d’au moins 500 000 ménages ruraux.