LE PROJET CHANGE: Meilleure adaptation aux changements climatiques au nord du Ghana

LE PROJET CHANGE: Meilleure adaptation aux changements climatiques au nord du Ghana
LE PROJET CHANGE: Meilleure adaptation aux changements climatiques au nord du Ghana
Voice of women farmers
Ce projet fait partie de l’Initiative Radios Rurales au féminin
Bien que tous les projets de RRI soient conçus pour être accessibles et utiles aux hommes et aux femmes, les projets de Radio Rurales au féminin mettent un accent particulier sur la voix et les besoins des agricultrices africaines en termes de savoir.

 
Les changements climatiques et la variabilité du climat constituent les obstacles majeurs à la sécurité alimentaire dans le nord du Ghana. Les trois régions du nord du Ghana sont particulièrement vulnérables et la capacité d’adaptation de la population locale est très faible en raison de la pauvreté extrême.
 
Le Projet CHANGE a travaillé avec des agricultrices et des agriculteurs d’exploitations agricoles de 17 collectivités des districts suivants : Savelugu-Nanton dans la Région du nord (RN), Sissala Est dans la Région Haut Ghana occidental (RHGO) et Bolgatanga dans la Région du Haut Ghana oriental (RHGE). Leurs activités visaient à permettre aux agricultrices et aux agriculteurs d’améliorer leur capacité d’adaptation et leur résilience face aux répercussions des changements climatiques sur l’agriculture, la sécurité alimentaire et leurs sources de revenus. Alors que l’objectif initial était de mobiliser 84 000 agricultrices et agriculteurs, le projet a finalement touché des centaines de milliers de personnes dans le nord du Ghana.
 
Le projet a fourni aux agricultrices et aux agriculteurs des informations locales de qualité, pertinentes et accessibles sur le climat, le temps et les pratiques agricoles novatrices. Il a également renforcé les services de vulgarisation agricoles communautaires axés sur la radio. Les résultats de l’enquête indiquent que la moitié des auditrices et des auditeurs ont apporté des changements éclairés à leurs pratiques agricoles grâce aux émissions de radio.
 
Les femmes ont également reçu un appui pour le développement et l’extension des activités lucratives non agricoles, en vue de lutter contre la pauvreté et réduire leur dépendance aux revenus d’agriculture à prédominance masculine.
 
Le projet a été réalisé avec un partenaire de coalition Canadian Feed The Children et ses trois organismes d’exécution locaux au nord du Ghana, dont TradeAID Integrated, Regional Information & Network System et Tumu Deanery Rural Integrated Development Program.
 
Ce projet a été initié grâce au soutien financier du gouvernement du Canada octroyé par le biais du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.