Expansion de la résilience pour 1 million de personnes

Expansion de la résilience pour 1 million de personnes
Expansion de la résilience pour 1 million de personnes
Expansion de la résilience pour 1 million de personnes

Les sécheresses, les inondations fréquentes et d’autres chocs aggravés par le changement climatique menacent de plus en plus la sécurité alimentaire et les sources de revenus des communautés de l’Afrique subsaharienne. Les agriculteurs-éleveurs sont particulièrement vulnérables à ces phénomènes climatiques extrêmes en raison de leur dépendance à l’agriculture pluviale. La récurrence des périodes sèches prolongées et les graves inondations survenues au cours des dernières années ont fortement nui à la production céréalière du Niger et du Mali, provoquant ainsi des pénuries alimentaires généralisées et chroniques.
 
L’objectif du projet « Expansion de la résilience pour 1 million de personnes dans le Bassin du Fleuve Niger au Niger et au Mali » (SUR1M) est de renforcer leur résilience en augmentant leur capacité à faire face à ces conditions climatiques extrêmes, renforçant des pratiques d’atténuation des risques intégrant le genre et en augmentant les des actifs indispensables au renforcement des capacités de gestion des risques de catastrophes de 19 communes au Niger et au Mali. La radio peut soutenir ces efforts par une stratégie d’information, de sensibilisation et de communication (ISC) qui stimulera leur demande pour et facilitera leur accès aux informations relatives aux pratiques ou aux techniques améliorées, favorisera la bonne gouvernance et l’autonomisation des femmes, tout en promouvant un changement de comportement face à la résilience.
 
Ce projet veillera à ce que les stations de radio partenaires sélectionnées dans la région de Gao au Mali et la région de Tillabery au Niger diffusent des campagnes radiophoniques participatives (CRP), des courts feuilletons et des émissions radiophoniques interactives. Une CRP est une émission radiophonique soigneusement conçue pour permettre aux agricultrices et aux agriculteurs de s’informer sur une pratique agricole ou une amélioration, de l’analyser et de l’évaluer avant de leur fournir des renseignements sur sa mise en œuvre. Les émissions radiophoniques participatives et interactives traiteront de la nutrition, ainsi que de la gestion améliorée des sols, des ressources en eaux, de la terre, du bétail et des ressources agroforestières, afin de promouvoir les meilleures pratiques et augmenter le niveau de résilience face au changement climatique. Les émissions radiophoniques permettront également d’accroître le savoir et d’éveiller l’intérêt des populations et des autorités pour les droits des femmes.